Petite historique du viaduc de millau et photos

Publié le par Mairie de Lapanouse

L'un des viaducs les plus célèbres au monde.!!!



Le viaduc en chiffre c'est:



Le viaduc en dix chiffres
 
   
 
3

Le nombre d’années nécessaires pour effectuer les travaux de terrassement

7

Le viaduc est appuyé sur sept piles qui permettent de franchir le Tarn et de relier le causse Rouge au cause du Larzac.

38

Le nombre d’architectes qui ont planché sur le viaduc avant que ne soit choisi la société Eiffage

77,56

La plus petite pile mesure 77 mètres et 56 centimètres.

342

La distance entre chaque pile du pont

244,96

La plus haute pile (la P2) mesure 244 mètres et 96 centimètres. Un record du monde !

537

Le nombre se salariés qui tout corps de métier confondu ont travaillé à l’érection des piles.

2 460

Il n’aura fallu que quinze mois pour ériger le tablier, large de 32 mètres et long de 2460 mètres. Soit 550 mètres de plus que les Champs Elysées.

14 000

En tonnes la quantité de ferraille engloutie dans le chantier.

205 000

85 000 m3 de béton ont été nécessaires pour la réalisation des sept piles. Ce qui porte le tonnage total à 205 000 tonnes

 
   
Les mots du viaduc : de l’A75 au tablier.
 
   
 
A 75

Autoroute traversant le Massif Central et qui à terme reliera en 340 kilomètres Clermont-Ferrand à Béziers et dont le viaduc de Millau fait partie.

AIOA

L’arrondissement interdépartemental des ouvrages d’art, créé en 1989, est à l’origine du projet de franchissement de Millau. Dirigée par Georges Gillet, cette structure administrative du ministère de l’Equipement a mené dix ans d’études poussées sur les tracés et a élaboré le cahier des charges du viaduc à ériger. Pour des raisons budgétaires, l’Etat a ensuite décidé de mettre la construction de l’ouvrage et son exploitation en concession. L’AIOA a cependant la mission de gérer la fin de la construction de l’A75 et le réseau non concédé au privé.

Béton précontraint

Béton armé dans lequel sont tendus des fils d’acier qui, une fois bloqués en tension, mettent le matériau en compression, lui conférant une meilleure résistance à la flexion.

Caisson

Partie centrale du tablier de 4,20 mètres de côté fabriquée à Lauterbourg en Alsace et assemblée à Fos-sur-Mer, dans les usines d’Eiffel.

Causse

Plateau calcaire de la France méridionale, au relief karstique. Le viaduc relie le causse rouge (au nord) au causse du Larzac (au sud).

CEVM

Abréviation de la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau, filiale à 100% d’Eiffage. Dirigée par Marc Legrand, elle gère l’exploitation du viaduc, concédé par l’Etat pour 78 ans à partir du début des travaux.

Clavage

Opération qui consiste à joindre les deux parties de tablier au dessus du Tarn.

Concession

(mise en) Droit exclusif d’exploitation accordé par une autorité publique.

Culée

Massif de maçonnerie adossé à un terrassement pour épauler une construction et en amortir les poussées. Le viaduc en compte deux : la C0 au nord et la C8 au sud.

Délai d’exécution

Durée contractuelle de réalisation des travaux d’un marché. Pour le viaduc la durée des travaux est de 39 mois.

Eiffage

Entreprise de BTP issue du rapprochement des groupes Fougerolle, SAE et Quillery et concessionnaire du viaduc de Millau. Sixième major européen, Eiffage réalise un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros et emploie plus de 42 000 personnes dans ses 500 filiales. Ses activités se développent autour du BTP, la route, le génie électrique, la construction métallique et les concessions.

Enrobé

Revêtement à base de bitume qui constitue la chaussée sur laquelle circulent les véhicules. Pour le viaduc de Millau,

Appia

(filiale d’Eiffage) a mis au point un enrobé spécial, dont l’épaisseur totale ne dépasse pas 7 centimètres. 35.000 tonnes d’enrobé ont êté nécessaireq pour construire la chaussée.

Foster

Lord Norman Foster, architecte du Viaduc de Millau directeur du bureau d’étude anglais " Foster and Partners ". • Hauban : Câble métallique incliné et rectiligne participant à la stabilité du viaduc.

Millau

Sous-préfecture du Sud Aveyron. Au cœur du Parc Régional des Grands Causses, à l’entrée des Gorges du Tarn, au confluent du Tarn et de la Dourbie, la ville de Millau se trouve à 1 heure de Montpellier et de la mer, à la lisière de la région Languedoc Roussillon par le Larzac. Avec près de 23 000 habitants, c’est la seule ville de plus de 20 000 habitants située sur le tracé de l’autoroute A 75. Ancienne ville galloromaine, qui exportait des poteries dans tout l’Empire Romain, Millau a été la capitale française de la peau, spécialisée dans la fabrication des gants.

Palée provisoire

Etaiement métallique de très grande hauteur installé entre chaque pile pour faciliter le lancement du tablier et supporter son poids.

Pile

Appui intermédiaire du tablier du Viaduc. Le Viaduc de Millau compte 7 piles.

Platelage

Plancher sommaire, le tablier du Viaduc en compte 2090 tous fabriqués à Lauterbourg dans l’usine d’Eiffel en Alsace.

Pylône

Mât métallique de 87 mètres de haut supportant les haubans.

Semelle

Partie cubique mise en place sur les fondations qui servent de socle à la pile, une fois la pile finie la semelle sera recouverte de terre pour des soucis d’esthétique.

Tablier

Structure porteuse horizontale du viaduc, appuyée sur les culées et les piles, sur laquelle circulent les véhicules. Celui de Millau est large de 32 mètres.

Viaduc

Ouvrage d’art de grande longueur, généralement à plusieurs arches, permettant le franchissement d’une vallée par une route ou une voie ferrée.

Voile

Mur en béton armé de faible épaisseur qui constitue une partie des culées.
 

Tous les records sont tombés les uns après les autres
 
   
 


Le 21 février 2003, la P 2 dépassait 141 mètres et faisait ainsi tomber le record de France détenu par les viaducs de Tulle et de Verrières.Le 13 juin de la même année, c’était le record du monde qui était pulvérisé. Mais non contente de dépasser les 181 mètres du viaduc de Kochertal (Allemagne), la pile continuait son ascension, pour finalement culminer, le 20 octobre 2003, à 245 mètres.

Certes, il existe dans le Colorado le Royal Gorge Bridge, suspendu à 321 mètres au-dessus de l’Arkansas, contre 270 pour le tablier du viaduc de Millau, mais l’ouvrage américain construit en 1929 n’est qu’un belvédère pour piétons. Il aura fallu à l’équipe de vingt-cinq personnes qui avait en charge la construction de la pile, flèche de quelque 33 000 tonnes, 62 levées de béton pour l’ériger sur le toit du monde.

 

 


   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article